Chronique de tartan

Publié le par Gilles Brouillaud

     Après une rentrée loupée sur 800m il y a 3 semaines (2'13" mon plus mauvais chrono depuis 3 ans), j'attendais avec impatience le 800m de ce samedi (report de la compet du 18 mars pour cause de pluie) pour me rattraper et valider les bons entrainements de ces derniers jours.
     Après plusieurs messages aux organisateurs restés sans réponse afin de savoir l'horaire de la course, je décide d'aller vendredi soir au stade faire mon léger décrassage pour espérer voir un officiel. Pari gagné puisque je tombe sur le programme de la compétition du lendemain et oh surprise il n'y a plus de 800m mais un 1500m?!
     C'est ça aussi les joies de la piste en NC....
     Je décide quand même de prendre le départ et comme bien souvent je me retrouve tout seul à mon allure (prévision de 2'55 au kilo).
Le plus dur dans le 1500 pour moi outre de lutter contre le vent très présent ici (au grand bonheur des voileux mais pas des coureurs) est de ne pas tomber dans un faux rythme quand vous êtes tout seul, c'est malheureusement ce qui s'est passé entre le 700m et le 1100m.
     Je réagis bien en fin de course mais pas suffisamment pour finir en 4'25 comme espéré, mais avec un chrono de 4'28"5 je suis quand même relativement satisfait en ayant appris 24h plus tôt que j'allais faire un 1500m.
     Histoire de se faire mousser un petit peu (on n'est jamais aussi bien  servi que par soi même!!!), je m'empare de la première place des bilans français masters sur 1500m et suis 3ème au bilan national sur 800m malgré ces chronos moyens.
     Certes la saison estivale n'a pas encore véritablement commencé en métropole mais bon carpe diem, tout ce qui est pris n'est plus à prendre.
     RDV vendredi prochain pour un 800m prévu au programme (plus de 24h à l'avance, on progresse..)

Commenter cet article