DROIT AU BUT

Publié le par Marie Jo

D'habitude, c'est Marie Jo qui nous relaie les chroniques de course des différents membres de l'ASPTT aux quatre coins du monde. Aujourd'hui, elle profite de son séjour à Marseille pour nous faire profiter de son escapade sur la canebière. Et comme à Marseille, "on ne craint dégun", elle s'est mis en tête de réaliser un 10KM avec son athlète, Gisèle Lheureux. Récit de course :

" Super  ambiance au « Run in Marseille » et, dixit l’organisateur,  nous étions 11 656 fadas à cavaler sur les 3 parcours à  label national (marathon, semi et 10 km)  ce dimanche 19 mars.
Arrivée le 16 mars à Istres  pour un petit séjour chez ma fille, maman d’une petite Aliénor née le 11 mars,  je me suis inscrite au 10 km  de Marseille afin de pouvoir retrouver ma copine et athlète Gisèle Lheureux et courir avec elle en tenue ASPTT.


Samedi, Gisèle et son ami Richard sont  venus me chercher en début d’après-midi  dans une  super voiture de sport jaune et noire  et 45’ plus tard, nous étions à Marseille. Après la prise en charge  de notre chambre d’hôtel, nous voici tous trois partis au « Village » où  nous devions récupérer notre dossard. Super organisation, aucune attente  et en flânant, nous prenons quelques photos et passons au stand de mon conscrit « Chauchau » (Dominique Chauvelier), marathonien  au palmarès bien étoffé avec 4  titres de champion de France , une médaille de bronze aux  CH. d’Europe à Split en 1990 et un record perso sur les 42km195  de  2h11’24’’.

 Après ce petit moment bien agréable, nous voici de retour à IBIS  et vers 19H,  nous préparons  notre tenue de course pour le lendemain.
D’un seul coup, panique ! Je ne vois pas mes chaussures de course dans ma valise.
Je dois me rendre à l’évidence : elles sont bien restées à Istres. Que faire ?  Il faut trouver une solution ! Comme de nombreux coureurs sont logés dans le même hôtel, je demande à  la réception de laisser un message dans  l’ascenseur pour un dépannage de Runnings, pointure 39.  Trois heures après, un SMS m’annonce qu’une paire d’Adidas en 40 sera à ma disposition. C’est un peu grand mais cela fera l’affaire. Ouf, je peux dormir tranquille (enfin, presque car le décalage horaire se fait encore sentir !).
Dimanche, le départ du 10 km  avec 4900 coureurs est donné à 11H. La météo est agréable avec un beau soleil, un peu de vent et la température avoisine les  20°C. Après  3 km roulants, nous voici longeant  la Méditerranée pour parcourir les 4 km les plus beaux mais aussi les plus durs le long de la corniche avec quelques faux plats montants, quelques virages et surtout pas mal de relances.  Le reste du parcours ne présente pas de difficulté et pour le dernier km, nous avons droit à un tour  du vieux port  symbolique de Marseille mais « beurk » … la route est en pavés.

Gisèle, la fusée V3 de l’ ASPTT  réalise une fois de plus une excellente performance. Avec un chrono de 43’27’’, elle termine 16ème F/2436 et 1ère M3F/55.
Quant à moi, souffrant d’une lombosciatique, ce 10 km fut  un vrai calvaire et  franchir la ligne d’arrivée en 51’30’’ fut un réel soulagement.
 Je prends quand même la 2ème place des  M3F, très loin derrière Gisèle mais pas de chance pour l’ASPTT, aucun podium catégoriel  n’est programmé.


Ce « Run in Marseille » restera un bon souvenir malgré mes petits ennuis (matériel et physique) car j’ai eu le bonheur de passer un excellent moment d’amitié avec Gisèle et Richard et cerise sur le gâteau, un ami résidant à Nouméa dans les années 1992-1995 que je n’avais pas revu depuis,  m’a retrouvée  à l’arrivée. Et oui, je suis un peu « cassée »  mais je suis encore reconnaissable vingt ans après !


 Pour conclure, j’adresse un message à mes athlètes : « suivez mes conseils … mais ne faîtes jamais ce que je fais ». Ne jamais prendre le départ d’une course quand on est blessé ou  pas entraîné pour. "

Publié dans Chronique de course

Commenter cet article

chipeaux josiane 26/03/2017 00:10

coucou Marie-jo , je confirme la regle que tu nous transmets en tant qu'entraineur , si vous avez la moindre douleur , c'est repos .
le coup des baskets est pas mal non plus !!!! mais comme dit Pascale , la solidarite sportive est bien presente .
profite de tes petits enfants et repose toi !!!! écoute ton entraineur de mari .
des bises +++++
josy

Pascale D 24/03/2017 12:54

Le coup des chaussures oubliées j'ai connu pour un trail ! En tout cas tu as vu que la solidarité existe bien chez les sportifs . Profite bien la mamie sportive et bises à Alienor .

Pascale D 24/03/2017 06:51

Le coup des chaussures oubliées j'ai connu pour un trail ! En tout cas tu as vu que la solidarité existe bien chez les sportifs . Profite bien la mamie sportive et bises à Alienor .

BERTHET Jean 23/03/2017 21:17

Je rajoute : "vérifiez toujours le contenu de votre sac et ne participez pas à une compétition si vous avez
la moindre douleur".

Fred DURAND 23/03/2017 13:33

coucou Marie-Jo ; pousse jusqu'à Toulon et on se voit , ça me ferait plaisir ! avec un seul bras je ne peux pas conduire !!
mon téléphone : 07 69 75 13 83
bizz Fred