Océanias de trail : Une 1ère riche en rebondissements !

Publié le par Marie-JO

Cette première édition des Océanias de trail aura eu une saveur toute particulière. L'athlète néo-zélandais qui longtemps en tête de course subit un gros coup de chaleur. Des athlètes calédoniens déclassés pour non respect du règlement puis reclassés. Nous aurons l'occasion d'en reparler dans un prochain article mais place à Marie-Jo qui nous fait un joli compte rendu de cet évènement. 

"La 3ème édition du Trail de Païta (course à label régional FFA) organisée par l’ A.C Païta s’est tenue ce samedi 20 mai. Le départ fut donné à 7h33 par notre doyen du club, Jean Berthet, starter officiel . La majorité des coureurs (214) avaient opté pour l’épreuve reine « le trail Decathlon » (22 km – 1041 m D+), support du championnat NC et 1er championnat Oceania de trail court.


Pour cette occasion, le vice-président de la FFA, Michel Huertas, et la directrice exécutive de l’ OAA, Yvonne Mullins avaient fait le déplacement.
Sept athlètes du club étaient venus en découdre mais le parcours assez difficile, le soleil tapant fort et le taux d’humidité à 83% ne leur a pas rendu la course facile. Bien sûr impossible de rivaliser avec l’homme fort du jour, Damien Bouteiller (ASM) qui s’impose en 2h09’11’. Mickaël Leclerq, notre meilleur traileur, qui jouait le podium a malheureusement été contraint à l’abandon suite à une blessure au pied (fracture de l’orteil).


Stan Tokarski (M2) termine à la 107ème place en 3h18’49’’ suivi pas très loin (à 2’34’’) d’ Emmanuelle Pitout (M1) qui termine 109ème (5ème M1F) et qui nous fait un petit récit : « une entame difficile, du mal à me mettre en route, il faisait chaud … mais il fait toujours chaud à Païta! Dans la 2ème côte, dépassée par une concurrente armée de bâtons, je me suis dit que ceux-ci étaient peut- être utiles … pensée confortée dans la descente qui a été le théâtre d'une ou deux figures "free style" , heureusement sans conséquence... J'ai particulièrement apprécié la fin du parcours, après le 3ème ravitaillement et le plus difficile étant passé, j'ai davantage profité du paysage. Un grand merci aux bénévoles, toujours de bonne humeur ».


Pour notre « grand fou » des Ultra trails, Patrick Poncin (M3) , ce fut un jour sans, victime de problèmes gastriques. Il termine 124ème en 3h 30’58’’ mais s’empare quand même du titre de Champion Master 3 de NC de trail … qu’il a bien failli perdre ! Philippe Leparoux, quant à lui, revenant de blessure a voulu faire une longue sortie, sans forcer, et il arrive « frais comme un gardon » en 3h38’41’’ tout comme Valérie Deville qui finit avec son chéri Christophe en 3h43’50’’.Pas de chance pour Pascale Delrieu qui malheureusement a été oubliée dans le classement (5h01’57’’) mais voilà … pourquoi attendre le jour J pour demander un dossard (pas cool pour l’organisation !).


Quant à moi, j’étais également présente sur le site ayant été nommée juge-arbitre de cette épreuve à label régional FFA. Je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer de 6H à 13H ! J’ai pu noter les points positifs et négatifs mais également constater les « infractions au règlement » dont deux très importantes : le non respect des distances maximales en fonction de l’âge (des enfants de 8 ans étaient en course sur le parcours de 5 km alors que sur cette distance, il faut avoir au moins 14 ans) et l’absence du maillot de club obligatoire dans les championnats pour les athlètes licenciés Compétition.


Ce sujet m’aura causée beaucoup de soucis et bien fait parler le groupe « traileurs de NC » sur Facebook dont un grand nombre , hélas, ne fait pas la différence entre un Trail du Nord ouvert à tous et un Trail à label régional FFA , championnat NC réservé aux athlètes « compétition ». Ces derniers ont pris l’engagement lors de leur prise de licence de respecter le règlement de la FFA et lors de leur inscription, celui de l’organisateur. Malheureusement, force est de constater que certains n’ont jamais vu ou lu les documents et parfois n’ont reçu aucune information de leur responsable de club sur les droits et obligations qu’incombe la prise de licence qui varient selon la nature de la licence : découverte, compétition, encadrement, santé ou loisir « option running ».


Pour conclure, juger une course à label régional n’est pas toujours une mission facile … alors vivement que je puisse mettre un dossard pour participer à une CHS … c’est beaucoup plus cool !


Résultats complets du 22 km + Résultats Championnats NC et Oceania"

 

Commenter cet article