Le coup de chaleur d'effort

Publié le par Thierry

Lorsqu'il y a effort intense avec une mauvaise évacuation de la chaleur (à cause d'une ambiance trop chaude ou de vêtements trop isolants) :
on parle de
coup de chaleur d'exercice ou d
'effort.

Causes

    Le travail ou la pratique d'un sport par conditions météorologiques ou temps chaud, sans se désaltérer suffisamment, sont les principales causes du coup de chaleur. On risque le coup de chaleur si l'on n'a pas compensé les pertes liquidiennes sur plusieurs journées ou sur plusieurs semaines, ou en l'espace de quelques heures si l'on pratique un sport de façon intensive par jour de chaleur, sans s'être suffisamment désaltéré au préalable et pendant l'effort.

coup-de-chaleur2.jpg


    Les liquides nous aident à nous rafraîchir en permettant à l'organisme de produire de la sueur. Mais les liquides sont également indispensables aux fonctions de l'organisme, telle que le maintien de la pression artérielle. Votre organisme peut perdre de grandes quantités de liquide sous forme de transpiration sans que vous constatiez d'effets particuliers, mais au bout d'un moment, il va conserver le liquide restant pour les fonctions vitales et cesser alors de transpirer. La température interne du corps monte en flèche et les cellules commencent à se nécroser.

La sueur s'évapore plus rapidement par temps sec, rafraîchissant l'organisme de façon plus efficace que par temps humide.

Pour éviter ce type de problème, il faut se désaltérer en grande quantité pendant les vagues de chaleur, surtout si l'on prévoit de travailler ou de faire du sport en plein air.

Lorsque vous faites de l'exercice, on vous conseille de boire environ 500 mL à 1,8 L d'eau au cours des trois heures qui précèdent l'activité physique, complétés par 200 mL à 250 mL toutes les 20 minutes au cours de l'exercice même.

boisson-sport-copie-1.jpg

la perte liquidienne se poursuit au terme de l'activité physique et l'on conseille donc de boire 4,1 l de liquide pour chaque kilogramme perdu en masse corporelle, dans les trois à quatre heures qui suivent la fin de l'activité. Ne prenez pas de pastilles de sel, à moins de boire également beaucoup d'eau. Dans des milieux très chauds, buvez toutes les heures, que vous ayez soif ou non, car la soif est un indicateur tardif de déshydratation. Voici d'autres méthodes de prévention :

pendant l'été,

- évitez les activités de plein air trop intenses aux heures les plus chaudes de la journée

- portez des vêtements amples, aux couleurs claires (les couleurs claires réfléchissent mieux la lumière du soleil)

- tâchez de vous reposer à l'ombre pendant les heures les plus chaudes de la journée

- évitez le café et l'alcool, particulièrement la bière, qui facilitent les pertes liquidiennes

Commenter cet article