Bien lire ses résultats d'analyse de sang 8/8

Publié le par Thierry

La TSH, pour mesurer l'activité de la thyroïde


C'est quoi la TSH

Sur votre feuille, trois lettres : T.S.H. C'est l'acronyme pour Thydroïd Stimulating Hormone. La TSH est une hormone produite par l'hypophyse pour stimuler le fonctionnement de la glande thyroïde
. Ainsi, en vérifiant la quantité d'hormones produites, on peut en déduire si la thyroïde fonctionne correctement ou non. Cette glande en forme de papillon située dans le cou sert ensuite à son tour à produire des hormones qui iront réguler la vitesse de fonctionnement de plusieurs éléments de notre organisme, dont le cœur.

Et si on n'est pas dans la norme ?

- Un taux de TSH plus faible que la moyenne indiquée signifie que la thyroïde fabrique déjà trop d'hormones : l'hypophyse tente donc de réguler en lui en commandant moins, d'où le taux bas. Mais la thyroïde n'écoute pas forcément les ordres et peut se mettre à fonctionner en solo : c'est l'hyperthyroïdie. Le malade devient alors très nerveux, peut faire de la tachycardie et enregistre souvent une perte de poids subite et assez sévère.

- A l'inverse, un taux élevé de TSH indique que la thyroïde ne fonctionne pas assez. L'hypophyse lui commande donc d'accélérer un peu le rythme mais là encore, la petite glande papillon peut décider de n'en rien faire : c'est l'hypothyroïdie. Elle se manifeste essentiellement par une fatigue extrême et un fonctionnement au ralenti. Frilosité, pâleur, douleurs musculaires peuvent également être au rendez-vous.

Peut-on améliorer son taux de TSH ?

Aucun moyen d'influer soi-même sur son taux de TSH. La seule solution consiste à administrer des hormones de synthèse pour pallier le manque en cas d'hypothyroïdie.
Si au contraire la thyroïde fonctionne trop, le médecin pourra prescrire des anti-thyroïdiens de synthèse ou un traitement à l'iode radioactif. En cas d'échec, il faudra peut-être procéder à l'ablation d'une partie de la glande.

"Une simple analyse de sang ne suffit jamais à poser un diagnostic, insiste le Dr Daniel Gloaguen. Elle ne constitue qu'un indicateur parmi d'autres. Pour qu'elle puisse parler, elle doit être mise en relation avec l'examen et l'interrogatoire cliniques pratiqués par le médecin, voire avec d'autres examens réalisés."
Daniel Gloaguen est médecin généraliste et urgentiste.

Merci à l'Internaute magazine

Publié dans Divers

Commenter cet article