La saucisse de course!

Publié le par Thierry

Non, non, ce n'est pas une plaisanterie!

    En effet, pour celles et ceux qui ont déjà participé à des efforts de longues durées, au delà de 4h et même plus, la plupart d'entre nous ne supporte plus le goût du sucre. Cet équeurement se traduit souvent par une attirance vers le salé.
Une société liégeoise, JOVA, spécialisée dans la confection de saucisses et saucissons cuits, se trouve actuellement en phase de développement d'une toute nouvelle "saucisse de l'effort".

   Même si de prime abord cela paraît un peu fou, cette idée est développée à la demande des coureurs eux-mêmes!
Ces derniers, dégoûtés par les barres énergétiques et les boissons de l'effort après des heures de course, se sentent nettement plus attirés par les salaisons.
Les concepteurs de cette "saucisse de course" ont méanmoins tenu à adapter sa composition aux exigences de la compétition. Par rapport à ses consoeurs, elle présente un taux de graisse < de 7%, la chair a également été enrichie en maltodextrine (un sucre au faible pouvoir sucrant), en Oméga 3, en bicarbonate (pour tamponner l'acide), en magnésium, en vitamine C, et en iode.

   Un premier test concluant a été mené sur un groupe de 15 coureurs, à qui on proposait cette saucisse en ravitaillement, à l'issue d'une épreuve de 2h.
Afin de faire ressortir toutes les caractéristiques de ce ravitaillement pour le moins original, des analyses expérimentales approfondies sont programmées en collaboration étroite avec l'université de Liège. 

Article tiré du magazine Zatopek n°8
 

Publié dans Diététique

Commenter cet article

Marc 12/11/2008 05:15

Je suis assez dubitatif devant cette "prouesse technique".En effet, lors d'un effort prolongé, il se produit une iskémie ( plus de sang) digestive physiologique responsable de troubles digestifs à l'ingestion d'aliments solides du fait de la difficulté d'assimilation.De plus, je ne vois pas l'intérèt de consommer des protéines lors d'un effort car c'est surtout du sucre que le corps a besoin.Je pense pour ma part qu'il s'agit essentiellement d'un "gadget" destiné à améliorer le chiffre d'affaire du fabriquant qu'un intérèt réel pour l'organisme du coureur

Thierry 15/11/2008 07:39


Les athlètes qui conn aissent les efforts de longues durées (+ de 4h), savent bien qu'il se produit un phénomène de dégout pour les produits sucrés après plusieurs heures d'efforts.
Il est vrai aussi qu'on éprouve à ce moment là, une réelle attirance pour les produits salés, alors pourquoi pas cette saucisse de course?