Marathon d'Honolulu le 14 décembre 2008

Publié le par Thierry

  Christine Dussud, au départ du Marathon D'Honolulu le 14 décembre 2008


    Honolulu est la capitale et la plus grande ville de l'État de Hawaii, aux États-Unis. En langue hawaiienne, honolulu signifie « baie abritée » ou « lieu d'abri ». Elle est située sur la côte sud-est de l'île d'Oahu. En 2005, Honolulu a une population de 377 379 habitants pour la ville et 905 266 pour l'agglomération .


Honolulu est de renommée mondiale pour son quartier touristique sur la plage de Waikiki, et pour le cratère volcanique Diamond Head.

Genèse du projet

   Hawaii, destination mythique, faisait rêver Christine depuis très longtemps. Courir le long de la fameuse plage de Waikiki était aussi quelque chose qui me tenait à coeur. C'est pour cela que je me suis inscrite par Internet en juin.

Préparation et objectif

   Mes 3 derniers chronos sur la distance étant compris entre 3h55 et 3h58, mon objectif était fixé à moins de 4h, tout en sachant que le parcours et les conditions climatiques d'Honolulu allaient être un sérieux handicap.

Mais celui-ci évolua lors de la préparation, car une douleur ancienne au périoste se réveilla et me força à rester 15 jours au repos complet de la semaine -7 à la -5.

Ces 5 dernières ne furent ponctuées que de footing avec quelques changements d'allure mais sans séances de VMA.

Mon objectif devenait le suivant: prendre le départ de cette belle fête et aller le plus loin possible.

Après une 10 jours de ballade sur Hawaii et les différentes îles formant ce magnifique archipel d'immenses plages et de volcans somptueux, arriva :

le jour J

   H-1, 4h du matin, 25000 personnes dont 70% de japonais, piétinent sous des trombes d'eau.

Pas de sas chronométrique, c'est le bazarre le plus complet, tout le monde voulant être le plus près possible de la ligne de départ.

Le signal libérateur est donné par un superbe feu d'artifice.

C'est parti . 2H30 de course sous la pluie, puis l'apparition d'une chaleur suffocante, me déclenche des crampes au 30ème, qui vont m' obliger à alterner marche et course pendant plusieurs kilomètres.

Le parcours présente de belles montées aux 9, 15 et 32ème km qui laissent des traces.

Malgré tout et tant bien que mal, je franchis la ligne d'arrivée en 4h27, contente d'avoir pu terminer cette épreuve, 96/767 catégorie Femmes 45/49.

Les vainqueurs :

Hommes 3 kenyans ( 1er en 2h14, 2ème 2h17 41'', 3ème 2H17 51'')

Femmes 1. japonaise 2h32, 2ème japonaise 2h34, 3ème kenyane 2h37


Les + : beauté du parcours, le long de la plage de surf. Ravitaillements, organisation à l'arrivée, douches...

Les - : manque de prise en compte des autres nations, tout est fait pour les japonais.

Exemple : le % de japonais est communiqué, pas les autres. Massage uniquement pour eux.

 

Bravo Christine, pour ta course et pour le récit que tu nous en as fait. Dommage que tu n'ais pas porté les couleurs de ton club!




Publié dans Résultats

Commenter cet article