Espèces menacées 2/7

Publié le par Thierry

Les débutants

    Il est bien connu que les débutants courent plus de risques que les sportifs plus expérimentés et ceci dans toutes les disciplines.

En général cela provient d'une certaine appréhension, d'un geste mal assuré ou de difficulté à porter son attention sur ce qui est utile.

Et là encore, la course à pied n'est pas épargnée!

    Le problème vient alors de la faiblesse relative de la structure corporelle face à la contrainte. Lorsque l'on procède à un scanner de la 1ère vertèbre lombaire pour en déterminer la teneur minérale osseuse, on s'aperçoit qu'un coureur aguerri présente une densité > de 40% en moyenne, par rapport à un sédentaire!

    En d'autres termes, les habitués du bitume possèdent des os en pyrex qui résistent bien aux nombreux impacts routiers, alors que le squelette des débutants ressemble plutôt à de la porcelaine.

    On peut passer d'un revêtement à un autre, d'une paire de chaussures à une autre, mais cela implique d'y aller doucement.

    Les limites de l'endurance ne sont seulement celles du souffle, tout l'appareil articulaire doit aussi faire l'objet d'une adaptation.

Article tiré du magazine Sport et Vie n°102

Commenter cet article