Espèces menacées 4/7

Publié le par Thierry

Les Stakhanovistes

    Les statistiques permettent d'établir des prévisions d'accidents sportifs assez précises, en prenant comme référence les heures de pratique à l'échelle de toute une population.
Par exemple:  on nous prédit en moyenne un décès par mort subite toutes les 400 000H de jogging !
Plus on fait de sport et plus on s'expose aux blessures.

    Le corps se fragilise en effet, avec un enchaînement trop rapproché des contraintes. Il faut donc laisser, tant que faire se peut, le temps aux muscles de "se refaire une santé".
    Cela implique un temps de cicatrisation d'au moins 48H entre 2 efforts violents. Evidemment l'augmentation des charges d'entraînement est nécessaire à mesure que l'on se rapproche d'un objectif (semi, marathon, raid, 100km).
Voila qui explique aussi pourquoi, dans chaque discipline, les plus talentueux sont aussi les plus fragiles.
    Prenons encore l'exemple de la course à pied, les victimes de blessures se recrutent aussi bien chez ceux qui courent vite, que chez ceux qui courent lentement.

En conclusion, on ne le dira jamais assez: pour durer longtemps, ne soyons pas toujours au maximum de nos possibilités, le corps a besoin de récupérer.
D'ailleurs, la récupération doit faire partie intégrante de l'entraînement, à tous les niveaux!

Commenter cet article