Carton plein lors des XIVèmes JEUX du PACIFIQUE à Nouméa

Publié le par Marie-Jo BERTHET

   L’athlétisme était la discipline la plus représentée aux Jeux du Pacifique avec 19 délégations, celle de la Nouvelle-Calédonie comprenait 69 athlètes  et 10 entraîneurs (handisport compris).  Parmi eux, se trouvaient mes «  4 pouliches » , Anne BEAUFILS, Josiane CHIPEAUX, Isabelle OBLET, Odile HUON ainsi que  Cédric OBLET et Paolo BIONDO, tous bien sûr très motivés  et qui avaient surtout fait pas mal de « sacrifices » dans leur vie quotidienne pour atteindre leur meilleur niveau. Quant à moi, Marie-Jo BERTHET , en qualité de coach , je faisais  partie de l’encadrement.

         Samedi 27 août 

     Le jour J est arrivé et cerise sur le gâteau: j’ai été choisie comme « porteuse de flamme »  pour parcourir le tronçon entre les ronds-points de l’ Ancre de Marine et du CNC. Quelques supporters de l’ ASPTT sont présents pour partager mon bonheur et ce moment riche en émotions restera gravé dans ma mémoire.

MJO Parcours flamme et ASPTT [800x600]

      A 17H, la délégation NC est regroupée à la Moselle  puis transportée par bus au vélodrome de Magenta où elle patientera  jusqu’ à son entrée sur la piste du stade de Magenta. Lors de leur  passage devant la tribune d’honneur, en présence du Président de la République, Nicolas SARKOZY, les membres de la délégation se « défoulent »  allègrement avec la présentation du «  Tchap Cagou » sous la houlette  du dynamique et sympathique Lax WEJIEME.

  Isabelle et Cédric OBLET se surpassent. Ils ont bien appris la chorégraphie,  contrairement à moi m’efforçant de mimer les gestes de la personne devant moi. Les festivités de la cérémonie d’ouverture se poursuivent ensuite pendant 2H  devant un public très nombreux.

Nautile - Flamme des jeux [800x600]

          Jeudi  01 septembre.

      Les choses sérieuses commencent avec l’entrée des athlètes au Village. L’angoisse se lit sur certains visages mais le soulagement est vite là . Les chambres sont attribués pour 3 ou 4 athlètes et comprennent chacune une douche et un WC.

 Village - hebergement [800x600]

  La salle de restauration est immense, les créneaux horaires sont assez larges et les repas variés et copieux ne sont hélas pas toujours au goût des athlètes qui ont une diététique stricte.
Un service « Blanchisserie » est tenu par des stagiaires et un  réseau de bus a été mis en place pour véhiculer les athlètes du Village aux  différents sites de compétition ou au centre ville. C’est presque la belle vie, n’est-ce pas ?  
Une mauvaise nouvelle vient gâcher le tableau. Après différents examens et soins, Josiane CHIPEAUX, notre marathonienne doit déclarer forfait pour blessure (fracture de fatigue). Quelle déception pour cette athlète volontaire qui se faisait une joie et une fierté  de participer à ces XIVèmes jeux du Pacifique. Nous compatissons tous à sa peine et sa présence à mes côtés, en tant qu’amie et athlète,  me manquera bien durant ce séjour au Village. Heureusement, Odile, devenue la « Mamita » des Jeux, était avec moi durant tout le séjour et nous avons passé des moments très agréables.

Anne-Isa-Marie X et Odile [800x600]

          Samedi 03 septembre

     Les épreuves d’athlétisme débutent au stade de Boulari (marteau) et au stade Numa Daly (perche). Hélas, la pluie vient jouer les troubles fêtes  pour ce premier jour d’athlétisme où les calédoniens auront amassé  néanmoins de nombreuses médailles.

          Lundi 05 septembre

     Anne BEAUFILS sera la première à entrer en lice. Au programme, le 5000 m avec 11 filles au départ. Anne est stressée et inquiète, mais moi je suis confiante. Anne est en pleine forme et son temps de référence 18’51’’ est le meilleur temps d’engagement. Dès le coup de feu du starter, la tahitienne Anne-Sophie BARLE part sur des bases folles, avalant le 1er tour de piste en 1’16, talonnée par les athlètes de PNG et des Iles Salomon. Elle abandonnera au 1er km alors que Anne remontera  une à une les concurrentes et imprimera un rythme soutenu pour aller chercher la victoire et un nouveau record personnel en 18’39’’98, La 2ème place est revenue  à la Fidjienne M. NAIDAU terminant  à plus de 20’’ de Anne.

Anne - podium 5 000 m [800x600]

          Mardi 06 septembre

     Voici le jour J pour Isabelle OBLET  avec au programme un 3000 m steeple. D’après la Start liste, la médaille de bronze est « jouable ». 10 filles au départ. Et là, c’est un peu l’angoisse car  Isabelle n’a disputé qu’une fois cette course (le 15/07- 12’44’’3). De plus, elle n’a pas pu disposer des barrières durant le mois d’août pour s’entraîner correctement, tout comme Odile, également engagée sur ce 3000 m steeple.
Malgré son manque d’expérience, Isabelle m’a époustouflée en réalisant un chrono inférieur à 12’ soit  11’53’’96 et s’octroie une médaille de bronze bien méritée.
Mais elle avait mangé du lion, notre petite ISA !
Quant à Odile, elle prendra la 9ème place en 13’04’’80, améliorant elle aussi son record personnel.
Contrat rempli, les filles, Cool!

Isa radieuse - 10 000 m F [800x600] Isa et Joemy [800x600]

          Mercredi 07 septembre 

     Avec le 1500 m, c’est au tour de Cédric OBLET de faire face à un  public calédonien bien étoffé , venu soutenir  et encourager nos super cagous sportifs. Après plusieurs jours de douleurs cervicales et de doute, Cédric est ce jour là en forme et  très motivé pour aller chercher  une médaille. Auteur d’une course bien gérée, qu’il aura programmée et visionnée mentalement de nombreuses fois,  il franchira la ligne d’arrivée en 3ème position en 4’03’’19  (nouveau record personnel) sur les talons du coureur de Guam, Derek MANDELL (4’02’’95).

Depart 10 000 m F [800x600]    La dernière épreuve de la soirée fut le 10.000 m Femmes (10 engagées).  E là,  un beau spectacle nous attendait. Nous retrouvons au départ  Anne BEAUFILS et Isabelle OBLET qui toutes les deux vont courir en « Negative split », action assez rare qui mérite d’être mentionnée. Après un premier kilomètre de mise en jambe couru  sur des bases assez lentes (4’05 et 4’12) , elles seront respectivement à mi-parcours en 19’49 et 20’  et boucleront les 25 tours de piste en 39’22’’08 et 39’47’’85, établissant ainsi leur nouveau record personnel et se couvrant d’or et d’argent. La médaille de bronze est revenue à la marathonienne tahitienne Sophie GARDON (40’14’’99).

Anne-Isa-sophie - Podium 10 000 m (2) [800x600]

          Jeudi 08 septembre 

Cédric, qui n'a pas récupéré totalement de son 1500m de la veille doit s'aligner sur le 5000m. Un groupe de 13 coureurs est au départ. Ce sera de nouveau un match entre Tahiti et la Calédonie.

Tout comme au 10000m, Nordine BENFODDA ira chercher la médaille d’or, l’argent sera pour le Tahitien, Frédéric BURQUIER et le bronze  pour le jeune calédonien Audric LUCINI. Quant à Cédric, il attendra le dernier kilomètre pour remonter les concurrents et après un dernier tour de piste très rapide, il finira au pied du podium en 16’00’’94.

NC et Tahiti 5000 m hommes [800x600]

          Samedi 10 septembre

     Dernière épreuve des Jeux: le marathon. Au départ sur la vingtaine de coureurs engagés, il n’en reste plus que 9 (6 H et 3 F). Les athlètes de Papouasie Nouvelle Guinée et des Iles Salomon sont absents. Il ne reste que Tahiti et la Nouvelle-Calédonie.

Marathon - depart [800x600]

Odile HUON est désespérée et se demande si elle doit prendre le départ. Elle sait qu’avec seulement 3 inscrites, 2 médailles seront attribuées. On la motive en lui précisant qu’elle s’est entraînée depuis plusieurs semaines pour cette épreuve et qu’elle ne doit pas « abandonner ». Quant à Paolo BIONDO, comme à son habitude, il garde le sourire et fera de son mieux pour descendre sous les 3h et honorer sa sélection. Le départ est donné à 7H aux 9 concurrents avec des conditions météo agréables, soleil et absence  de vent. Les tahitiens Georges RICHMOND (2h31’09) et Sophie GARDON (3h01’11) domineront cette épreuve. Erika ELLIS, récoltera la médaille d’argent , Patrick VERNAY, la médaille de bronze et Paolo BIONDO prendra la 4ème place en 3h02’27.

Quant à  Odile, perturbée en course par des pensées moroses, elle fera une course mal équilibrée et terminera épuisée physiquement mais surtout  mentalement. Heureusement ses efforts seront récompensés puisqu’en terminant 3ème, elle aura finalement la médaille de bronze grâce à Eric GAY, ancien président du CTOS qui aura mis en évidence un article de la règlementation sur ce cas de  situation. Par contre, après son podium, pas question pour Odile de se reposer et de déjeuner puisqu’elle dut subir le contrôle anti-dopage qui dura jusqu’à ... 16 H!
Quelle journée !
Odile en fin de parcours marathon [800x600] Odile-Erika-Sophie - Podium marathon [800x600]

Odile-Erika - Sophie et danseurs [800x600]
         

 

 

 

 

 

 


            Cérémonie de clôture
     Elle  a lieu à l’hippodrome H.Milliard et c’est un beau rassemblement (un peu pagaille !) d’athlètes et de bénévoles . Discours, danses et chants sont au programme mais la pluie vient jouer un peu  le trouble-fête avant le défilé final de toutes les délégations sur l’ Anse Vata où sera tiré un magnifique feu d’artifice.

 

     Beaucoup de joie et d’émotion durant ces XIVèmes eux du Pacifique mais également une grande satisfaction avec les médailles et les records personnels dans l’escarcelle de nos athlètes.

Bravo à nos cagous ASPTT , Anne, Isabelle, Odile, Cédric et Paolo et après un repos bien mérité, en route pour de nouveaux objectifs.

Mjo et Joemy [800x600] 

 

 

 

Publié dans Festivités

Commenter cet article

DELRIEU Pascale 16/10/2011 13:57



    MERCI à toi Marie Jo pour ce super article qui nous fait vivre et revivre ses jeux .


BRAVO aux médaillés et aux autres pour leur bonne humeur .Josiane , j' espère que tu es de nouveau en pleine forme , prête pour de belles nouvelles aventures .



marie pierre 08/10/2011 23:01



je suis tjs les nouvelles sportives du Caillou ..... merci à Marie Jo pour ce bel article résumant cette partie athlétique des Jeux du Pacifique , félicitations aux athlètes calédoniens pour
leurs performances , et bravo à tous, entraineurs et supporters ! désolée pour Josy à qui je souhaite une bonne guérison



odile 26/09/2011 04:53



super article, et grand merci à Marie-Jo



Thierry SEBALD 23/09/2011 11:52



Bravo à nos athlètes, à notre entraîneur et écrivain MJo et à Anne pour la mise en page de cet article très réussi!!


Chapeau à vous.