Grand Raid de la Réunion - 2012

Publié le par Marie-Jo BERTHET

     L’édition 2012 du Grand Raid de la Réunion , la 20ème du nom vient de se terminer et les organisateurs n’avaient pas fait de cadeau aux participants en leur offrant un parcours plus long et plus difficile que les années antérieures avec un dénivelé positif cumulé de malade, soit 10845 m.

      La « diagonale des Fous » n’a pas effrayé notre V1 , Paolo BIONDO qui réalise un super exploit en terminant les 170 km en 44h09’44, se classant 134° au scratch et 52° V1. Connaissant Paolo, il a préféré se retenir et laisser partir l’extraterrestre Kilian JORNET qui franchira la ligne d’arrivée en 26h33’10, ainsi que la 1ère féminine Emilie LECOMTE, à peine éprouvée par ses 33h03’17 de course.

Quant à Thierry Bibollet-Ruche , il est une « star » également, en étant le dernier raideur à avoir franchi la ligne d'arrivée. Il aura parcouru les 170km de la course en 66h20mn59s.

Un peu plus de 50% des participants ne finiront pas le Grand Raid 2012. Entre les abandons et les retardataires au pointage, ce fut l'hécatombe.

Sur la ligne de départ du trail de Bourbon, long de 93 km (4035 de D+) , Patrick PONCIN (V2) et notre doyen des ultra-trails, André BEDAS (V3) étaient bien présents et « fin prêts ». Malheureusement, Patrick souffrant d’une douleur tenace sous le talon aura la sagesse de s’arrêter au 22ème km alors que notre vaillant Dédé malgré des conditions climatiques difficiles continuera son bout de chemin pour boucler ce difficile parcours en 30h23' à la 719ème position (14°V3). N’ayant pas pu s’alimenter correctement, Dédé arrivera très épuisé mais aura quand même la force de boire, la « dodo » avec son coéquipier de club Patrick, au stade de La redoute.

Une-bonne-Dodo--Patrick-et-DD--.jpeg

Au total, 881 coureurs ont terminé cette épreuve sur les 1460 inscrits.

Paolo, André et Patrick... Bonne récupération et faîtes nous partager prochainement votre aventure exceptionnelle.

Andre-Bourbon-2012.jpeg

Publié dans Chronique de course

Commenter cet article

Jean-Michel MEUNIER 28/10/2012 10:30


Respect Dédé. Tu nous montres que ton courage et ta performance n'ont d'égal que ta gentillesse, ta bonne humeur et ton esprit sportif.


C'est pourquoi tu es une figure emblématique du trail calédonien.


Encore félicitations pour ta course. Tu 


A bientôt sur les sentiers


JMM

Jean-Michel MEUNIER 28/10/2012 10:28


Respect Dédé. Tu nous montres que ton courage et ta performance n'ont d'égal que ta gentillesse, ta bonne humeur et ton esprit sportif.


C'est pourquoi tu es une figure emblématique du trail calédonien.


Encore félicitations pour ta course. Tu 


A bientôt sur les sentiers


JMM

chipeaux 27/10/2012 08:04


un grand bravo les garcons et comme le dis si justement Marie-jo , bonne recuperation apres tant d'efforts , bon retour dans vos foyers respectifs et pour nous l'immense plaisir de partager votre
aventure lors d'une rencontre au stade ou la promenade .felicitations  sportives et toute mon amitie .


josy

kristof BARRET, un kafyab 27/10/2012 07:55


                  Bravo à tous les trois d'avoir parcouru ces sentiers et chemins que je connais bien, et que je porte au fond de mes entrailles pour
les avoir souvent parcourus.


Bravo à Paolo d'avoir si bien assuré et su tirer une si si bonne place. 
Bravo à Dédé, d'être arrivé malgré ses problèmes d'alimentation, j'ai déjà connu ça, ça démontre la capacité de l'homme à aller au delà de certaines petites défaillances.


Bravo à Patrick, d'avoir pris le départ malgré ses petits soucis au talon, petits soucis qui sont devenus grands, et qui l'ont obligé à abandonner. Je sais combien la décision est parfois
difficile à prendre. Et je sais aussi que parfois on n'a pas le choix, quand la douleur devient trop intense, ou quand notre mental se met à ruminer l'éventualité de rester à jamais estropié, il
faut se rendre à l'évidence. Même si à la douleur physique vien s'ajouter la blessure de l'âme. Comme de grands enfants, nous arrivons toujours à assimiler, digérer nos échecs.


Bravo aussi à tous les autres qui ne sont pas de chez nous, je pense à Eric Douyère et les autres. 


Par votre participation vous reveillez en moi une once de nostalgie. Mais en 2014, si vous voulez on se retouve làbas. Certes il faudra que je reprenne l'entraînement, et que peut-être je boucle
le tour de la NC avant. Alors, advienne que pourra. 


Bravo et bien à vous


                              Christophe