Les performances des “Oceania Masters” passées au crible

Publié le par Jean BERTHET

     Des tables « Aged-graded tables » qui permettent de comparer les performances réalisées à différents  âges sont publiées par l’OAMA (Oceania Association of Masters Athletes).

     Des coefficients compensatoires « age-factor », applicables aux performances des vétérans, permettent de calculer leurs équivalences « Senior ».

Exemple : l’athlète féminine MJB a réalisé 20’07 sur 5000 m à 38 ans et 22’33’’10 à 55 ans. Les coefficients compensatoires pour 38 et 55 ans sont respectivement 0,9737 et 0,8072. Il suffit de multiplier les performances réalisées (en secondes) par ceux-ci :

20’07’’ (1207s) x 0,9737 = (1175.25s) soit 19’35’’25’’

22’33’’10 (1353.10s) x 0,8072 = (1092.22s) soit 18’12’’22

     On peut conclure que cette athlète vieillit bien !

Tauranga-MJO-5000-m---5-Fev--2-.JPG Couple-Coach-Athlete-Masters-.jpg

     Ces tables  donnent également les performances standards qui correspondent approximativement aux meilleures performances mondiales des différents âges.

Exemple : la performance standard sur 5000 m à 55 ans est 17’51’’21 (1071.21s). Il est facile de calculer à quel pourcentage de cette performance standard a couru l’athlète MJB. Il suffit de diviser la perf. standard par la perf. réalisée : (1071.21s) / 1353.10s) = 0,7916 soit 79,16.

     Ce procédé de calcul permet également de comparer les performances réalisées par des athlètes d’âge différent, dans une même épreuve ou dans plusieurs épreuves lors d’un meeting, par exemple si l’organisateur désire décerner un prix à l’athlète le plus performant qu’il soir coureur, lanceur ou sauteur.

Voici les principes appliqués aux performances réalisées à Tauranga par les vétérans du club donnent les résultats suivants en cliquant ici.

Tauranga---Semi-marathon---12-Fevrier-2012-Brigitte---7-.JPG

     Ces calculs sont également intéressants pour l’entraîneur. Ils donnent des indications sur la puissance et  l’endurance.

    Pour notre athlète MJB, créditée de 70,92% sur 800 m et 79,16% sur 5000 m est nettement plus endurante que puissante.

     Ils permettent également d’extrapoler une performance : la marcheuse CA, dont les performances sur 3000 et 5000 m sont proches de 69% devraient pouvoir réaliser le même score sur 10 km.

Soit, 50’33 (3033s) / 0,69 = 4396s soit 1h13’16’’.

 Si vous êtes intéressés, consulter le lien suivant :

http://www.howardgrubb.co.uk/athletics/wmalookup06.html

Publié dans Entraînement

Commenter cet article

Sylvie 10/03/2012 06:35


La science nous confirme donc que que nous avions  pu constaté empiriquement concernant le " bon vieillissement" (la bonification ?) de l'athlète MJB, et que nous devrions constater bientôt,
quant à l'athlète CA. Compliqué (je parle pour moi !) mais intéressant. De la chimie, de la physique, de la biologie, des maths : le sport est une affaire de scientifiques...

Anne 10/03/2012 06:53



kikadi que le sport n'est pas une activité complète??!! LOL