Les vacances et un raid du golfe du Morbihan

Publié le par Jacqueline HALLIER

     Vacances en métropole.... et pourquoi pas un raid pour se faire plaisir sur un lieu et à une date porteurs de symboles forts pour moi ?

icone morbihan

      C'est ainsi qu'a démarré cette aventure qui a mis plusieurs mois à prendre corps grâce aux plans d'entraînements si régulièrement et si judicieusement envoyés par Bernard. Merci.

      Le jour J, à 17 h pétantes, le départ est donné sous un ciel bleu, ensoleillé (eh ! oui) dans une "griserie" générale de 846 participants sur les 86 km.

Les 5 premières heures de raid se font dans une ambiance bon enfant et à petites foulées car la route est longue...

parcours_morbihan.JPG

Nous voici lancés sur le GR du bord de mer qui offre des paysages sereins de petits ports de pêche, à l'odeur de goémon, accompagnés du chant des oiseaux de mer. Le coucher de soleil sur les rias bretons, au bord des étangs où les oiseaux migrateurs font halte régulièrement, est de toute beauté.

Les supporters en bord de route qui, gentiment t'encouragent : "Allez Jacqueline. Oh ! Nouméa !", un jeune qui joue du biniou et que je me dois d'applaudir pour cette présence réconfortante.... Un grand merci à tous ces anonymes si importants dans une course et à ce prénom inscrit sur le dossard qui est une bonne idée.

La pluie est annoncée pour le dimanche, croisons les doigts pour qu'elle ne soit pas au RV cette nuit. Prière exaucée car elle ne viendra qu'au petit matin. La nuit tombe vers 23 h et s'habille des lucioles des lampes frontales, des brassards et de la concentration sur le balisage fluo à ne pas perdre de vue car les courbatures sont déjà là !

La soupe chaude à 1 h du matin au poste de ravitaillement et les bip bip réguliers des textos sur le téléphone portable (obligatoire dans le matériel de sécurité) dont celui de Thierry à 1 h 30 du matin remettront un peu de carburant sous les trails et dans la tête.

Un compagnon de route : Philippe, qui trouvera mon rythme à sa convenance, sera d'autant plus précieux pour terminer ensemble les 24 km qui nous séparent encore de l'arrivée.

12617345.JPG 12618726.JPG

Si le doute a traversé parfois mon esprit, tous les messages motivants et porteurs de la famille et des amis rendaient impossible l'abandon.

      Merci à tous et toutes pour cette aide qui m'a permise, soyez en sûrs, de terminer cette aventure en 16 h 45, temps peu honorable, mais avec une joie intérieure de l'avoir menée jusqu'au bout... GRACE A VOUS.

12614984.JPG

Publié dans Chronique de course

Commenter cet article

Thierry SEBALD 04/09/2012 11:18


Bravo Jacqueline, pour ta course et pour ton récit. Heureux que tu aies réussi à atteindre ton objectif.


86km, ce n'est pas rien!!