Mal aux seins

Publié le par Thierry

     Voici un article complémentaire de celui paru en novembre 2008: "Libérez les seins"

Marathon-londres-2012B-copie-1.jpg

      En 2012, le Dr Nicola BROWN de l'université St Mary à Twickenham avait profité du marathon de Londres, pour interroger les participantes sur le lien entre la taille du bonnet de leur soutien-gorge et la survenue d'éventuelles douleurs à l'effort.

     Plus d'1 millier de femmes avaient répondu à ses questions et 1/3 d'entre elles révélèrent qu'elles avaient effectivement souffertde douleurs à la poitrine en phase de préparation de la course, alors qu'elles étaient pourtant 90% à porter un modèle de soutien spécialement conçu pour le sport.

     Dans 21% des cas, la douleur était à ce point invalidante, qu'il leur avait fallu lever le pied lors des entraînements. Parfois même les suspendre totalement!

     De façon assez prévisible, les femmes à forte poitrine étaient statistiquement plus nombreuses à se plaindre. Certaines coureuses aux bonnets C ne souffraient d'aucun désagrément, alors que pour les bonnets A, ceux ci étaient jugés très invalidants.

     Une analyse des résultats montraient que le niveau de pratique aussi, exerçait une influence.

     En clair, les femmes qui courent tous les jours sont plus sujettes aux douleurs, que celles qui s'entraînent moins assidûment. Mais force est de constater, que les femmes qui courent quotidiennnement n'ont pas, en majorité une forte poitrine.

Court tous les jours

court tous les jours 

Ne court pas tous les jours

 court-pas-tous-les-jours.jpg

  

Pour info: même avec un soutien gorge de sport, les recherches révèlent que la course à pied entraîne un mouvement d'oscillations des mamelons, qui peut aller jusqu'à 20cm d'amplitude!

Article tiré du magazine ZATOPECK n°27


Commenter cet article