Peut-on prévoir sa performance sur marathon ?

Publié le par Jean BERTHET

     Depuis longtemps, des spécialistes de la course à pied ont élaboré des tables d’équivalences de performances … avec des résultats sensiblement différents mais qui permettent cependant d’orienter l’entraînement.

Jack DANIELS (Runner’s  World – 1985), grâce au recensement de 25.000 performances, a calculé des ratios–types :

  • 2,19 entre le semi et le 10 km
  • 4,65 entre le marathon et le 10 km
  • 2,12 entre le  marathon et le semi.

Avec les meilleures performances réalisées par Haile Gebreselassie (26.43.53/10 000 m; 58.55/semi; 2.03.59/marathon) nous obtenons des rapports proches : 2,20 – 4,64 - 2,10.

AFP_080928gebreselassie-berlin2008_g.jpg

     Si vous avez déjà couru sur 10 et 42,195 km , calculez le rapport qui sépare vos performances.

3 cas sont possibles :

     F rapport < 4,5 : vous êtes très endurant. Votre entraînement est certainement très axé sur l’ endurance. En travaillant votre VMA en période de développement général, vous pourriez améliorer vos résultats.

Ex : 45’ /10 km, 1h38’/semi, 3h22’/marathon  - rapports : 2,18 – 4,49 – 2,06

 

      F rapport compris entre  4,5 et 4,8  : vous travaillez sûrement de façon équilibrée et vous pouvez conserver les grandes lignes de votre programme (VMA, allure spécifique et sortie longue).

Ex : 45’/10 km, 1h40’19/semi, 3h31’41/marathon – rapports : 2,22 – 4,70 – 2,11

 

     F rapport > 4,8 : vous privilégiez trop la VMA ou vous vous entraînez trop vite. Mettez l’accent sur l’allure spécifique et la sortie longue pour développer votre endurance.

Ex : 45’/10 km, 1h43’41/semi, 3h46’27/marathon – rapports : 2,3 – 5,03 – 2,18

 

     José Manuel  Ballesteros, entraîneur espagnol, avait dévoilé lors d’un congrès mondial des entraîneurs la formule qu’il employait pour les marathoniennes de haut niveau  visant entre 2h36 et 2h18 : « meilleure  performance sur 10.000 m x 4 + 23 à 19’ » 

Ex : 33’15/10 000 m – (33’15 x 4) + 23’ = 156’ = 2h36’

Pour les coureurs régionaux, il est préférable d’estimer la performance possible sur marathon à partir d’un chrono récent sur semi-marathon.

     D’après le belge Vincent Rousseau (27.23/10000m, 2.07.20/marathon, rapport = 4,65), la formule « (temps sur semi x 2) + 6% » donne une bonne approximation.

Ainsi, le coureur ayant réalisé 1.40.19 (exemple précédent, rapport compris entre 4,5 et 4,8) pourrait espérer un temps de 3.32.40, très proche du  3.31.41 réalisé.

     Vous pouvez attacher un certain crédit à ces prévisions car votre stratégie de course en dépendra.

Ainsi  ce coureur a tout intérêt à respecter une allure spécifique voisine de 5’ au km , à l’entraînement comme en compétition , car la façon la plus sûre de réaliser une contre-performance consiste à courir sur un rythme supérieur à ses possibilités.

Publié dans Entraînement

Commenter cet article

Sylvie 03/06/2012 04:45


Une variante, un entraîneur de la trempe de Marie-Jo,faites lui confiance, entrainez-vous... Excepté le congé maternité, mais d'autres possilités...


Pour une fois, une seule lecture a suffi !


PS Un entraîneur qui s'appelle Jack Daniels, c'est pas sérieux !

Jérôme Michaud 26/05/2012 06:21


Moi, j'ai une bonne formule pour calculer sa perf sur marathon :


- associez-vous à un entraîneur de la trempe de Jeannot,


- faites lui confiance,


- entraînez-vous prenant qe votre compagne est en congés mat pour avoir plein de temps libre,


- faites votre marathon avec un premier semi un peu plus lent que led euxième,


- vous réalisez à moins de 20 secondes près le temps prévu par Jeannot (2h58'22'' réalisé en 2008 à Nouméa vs 2h58'38'' prévus par Jeannot).


D'après les calculs de l'article, je vaudrais néanmoins 2h54' ? Il faut que j'y retourne ...


 


Jérôme